L’objectif du projet biooperative est de développer un modèle de ferme urbaine de polyculture intégrée, qui fournira des produits frais là où l’agriculture de plein-champs n’est pas possible : grandes villes, déserts, montagne… Notre vision est  celle du mariage ingénieux entre l’esprit systémique et low-tech de la permaculture et les technologies de gestion du climat et des flux.

solarGH

La serre aquaponique solaire et « passive » d’EBF à Neuenburg-am-Rhein, Allemagne. Une grande source d’inspiration pour biooperative.

POLYCULTURE
La polyculture est essentielle pour offrir une grande variété de produits et pouvoir vendre localement, en circuit court ou en direct. Les fermes “biooperative” produiront fruits, légumes, champignons, poissons, poulets, œufs.

INTEGREE
Les sous-produits d’une partie du système polycultural deviennent les intrants d’une autre partie. Comme dans la nature, les déchets sont en fait des nutriments.

ORGANIQUE
Cultiver avec des intrants organiques (et non chimiques) permet une production saine, de bonne qualité nutritive et écologique.

CULTURE VERTICALE & ENVIRONNEMENT CONTROLE
Associés à la gestion technologique du climat de culture, les systèmes de culture verticale de haute densité comme ZipGrow permettent des rendements bien plus élevés et plus stables, ce qui est essentiel en zone urbaine ou l’espace est cher et la demande constante toute l’année.
Les techniques hors-sol et les serres permettent de cultiver partout, même sans terre arable ou climat favorable.

vertical farming

ZipGrow est aujourd’hui la seule solution commercialement viable d’agriculture verticale.

CIRCULAIRE
Les déchets organiques sont abondants en ville – ils représentent 15 à 50% des déchets des ménages européens – et sont très mal recyclés aujourd’hui. Pourtant, ils peuvent fournir de l’énergie (méthanisation), de l’alimentation animale (bioconversion), des engrais (compost), et des substrats de culture. La notion de déchet s’efface dans un modèle circulaire.

RENOUVELABLES
En parallèle de la méthanisation, un système “biooperative” fonctionnera sur la base d’énergie renouvelable: solaire, éolienne, géothermique.

PETITE-ECHELLE
Les fermes “biooperative” doivent pouvoir fonctionner sur une surface inférieure à 5000 m², pour pouvoir s’insérer facilement dans un environnement urbain ou péri-urbain.

Il s’agit bien évidemment d’un système complexe, dont la conception pose de nombreuses questions. Notre première étape dans son développement est la ferme-pilote que nous démarrons au printemps 2016 à Lyon.

biooperative - modèle FR

Parmi les projets qui ont inspiré biooperative :